Biochimie du Sang

 

Dans cette partie, nous développerons les principales analyses biochimiques proposées lors d’un bilan préalable à l’anesthésie, ou d’un bilan de santé.

Dans certains cas, nous proposerons des bilans élargis en vu de l’établissement d’un diagnostic.


Le bilan “classique” est basé sur 8 paramètres:

urée, créatinine, alkp (phosphatase alcaline), alt (alanine amino transférase), pt (protéines du sang), glucose, albumine, globuline.




Urée


Intérêt du dosage

Le taux d'urée dépend de la fonction rénale, des apports alimentaires en protéines, de l'état d'hydratation. L'augmentation de son taux dans le sang est généralement liée à une altération rénale.

Valeurs normales

Chien: 0,14 à 0,567 g/L

Chat: 0,336 à 0,756 g/L

Variations physiologiques et pathologiques

  1. Diminutions :
    Jeunes animaux
    Gestation
    Jeûne prolongé
    Malnutrition
    Insuffisance hépatique : hépatite,

  2. Augmentations : 
    Sujet âgé
    Effort prolongé
    Régime hyperprotidique
    Insuffisance rénale aiguë / chronique
    Atteinte cardiaque
    Déshydratation
    Post-opératoire


Créatinine


Intérêt du dosage

La concentration de la créatinine dans le sang dépend de la capacité d'élimination du rein et de la masse musculaire. Son évaluation permet d'apprécier un dysfonctionnement de la filtration rénale.

Valeurs normales

Chien: 5 à 18 mg/L

Chat: 8 à 24 mg/L

Variations physiologiques et pathologiques

  1. Diminutions :
    Valeurs plus faibles chez le jeune

  2.             Myopathie avec atrophie musculaire importante


  3. Augmentations :
    Sujet âgé
    Effort
    Alimentation riche en protéines
    Jeûne prolongé
    Insuffisance rénale
    Relation avec une pathologie : leucémie, acide urique, pré-éclampsie, hyperthyroïdie, acromégalie, hypertension artérielle et insuffisance cardiaque.


Médicaments pouvant interférer avec le dosage

Contraceptifs (+)
Anti-épileptiques, anti-inflammatoires (-)


Albumine


Intérêt du dosage

L'albumine est une protéine qui sert au transport de nombreuses substances dans le sang et qui permet le maintien de la pression oncotique. Son dosage permet de détecter une perte de liquide (déshydratation) ou une malnutrition.

Valeurs normales

chien et chat: 32 à 39 g/L

Variations physiologiques et pathologiques

  1.           Diminution :
    Gestation
    Dénutrition (anorexie, tumeurs)
    Insuffisance hépato-cellulaire
    Inflammation sévère
    Syndrome néphrotique
    Entéropathies exsudatives
    Gammapathies monoclonales
    Brûlures étendues
    Analbuminémie congénitale


  2.           Augmentation : 
    Déshydratation, pertes liquidiennes, diabète insipide


Interférences médicamenteuses dans le dosage

Perfusions, dextrans (solutés de remplissage), L-Asparaginase, céphalosporines (antibiotique).


Glucose

Intérêt du dosage

Le glucose est un aliment énergétique très important pour les cellules. Son taux dans le sang est maintenu stable grâce à une régulation en fonction des besoins. Des perturbations dans cette régulation, liées principalement à l'insuline, sont responsable du diabète. L'intérêt principal de ce dosage réside donc dans le dépistage et le suivi du diabète afin de limiter les complications liées au diabète.

Valeurs normalec

chien:     0,70 à 1,43 g/L

chat:       0,71 à 1,59 g/L


Variations physiologiques et pathologiques

  1.     Diminution : Causes : 

Jeûne prolongé

Effort prolongé

Gestation

Anorexie

Etat prédiabétique (sécrétion d'insuline anormale)

Diabète rénal

Ulcère gastrique

Epilepsie

Spasmophilie

Déficit en glucagon

Intoxication par alcool, chloroforme, solvants

Traitement du diabète mal équilibré

Hyperinsulinisme (adénome ou carcinome du pancréas, pancréatite)

Maladie d'Addison, tumeur hypophysaire, myxodème, tumeur hépatique, tumeur insulino-sécrétante

Maladies congénitales : glycogénoses, galactosémie congénitale, intolérance héréditaire au fructose.


  1.      Augmentation :Causes :   

Après un repas

Stress (très souvent chez le chat en consultation ou en sédation)

Surcharge pondérale

Diabète de type I insulino-dépendant du sujet jeune

Diabète de type II non insulino-dépendant.

Diabète secondaire à une lésion du pancréas : pancréatite, pancréatectomie, cancer du pancréas

Acromégalie

Syndrome de Cushing

Phéochromocytome

Glucagonome

Thyrotoxicose

Stress, états de choc, brûlures étendues, traumatismes,fièvre

Coma hyperosmolaire

Corticothérapie


Phosphatases Alcalines (ALkP)


Intérêt du dosage

Les phosphatases alcalines sont des enzymes présentes partout dans l'organisme mais surtout dans le foie, l'os, l'intestin, les reins et les globules blancs. Son dosage présente un intérêt dans les atteintes du foie, des os et certains cancers.

Valeurs normales

Chien: 23 à 212 U/L

Chat:   14 à 111 U/L

Variations physiologiques et pathologiques

  1.            Diminution :
    Insuffisance hépato-cellulaire sévère
    Hypophosphatasémie héréditaire (rare)


  2.         Augmentation : 
    Chez le jeune (­ fraction osseuse)
    Gestation
    Cholestases, hépatomes, métastases hépatiques, cirrhoses, lithiases et tumeurs biliaires, cancer du pancréas
    ostéomalacie et rachitisme (carence en vitamine D), ostéodystrophie rénale, hyperparathyroïdie
    Cancer des mamelles, de l'ovaire, de l'utérus, des testicules, de la prostate.




ALAT(Alamine Amino Transférase)


Intérêt du dosage

Les transaminases sont des enzymes ayant une activité métabolique importante à l'intérieur des cellules. Leur augmentation reflète une lésion cellulaire, en particulier au niveau hépatique, cardiaque, rénal ou musculaire.

Valeurs normales

Chien: 10 à 100 U/L

Chat:    12 à 130 U/L


Variations physiologiques et pathologiques

  1.           Diminution :
    Gestation
    Déficit en vitamine B6


  2.        Augmentation :
    Surcharge pondérale, obésité

          Hépatites virales et infectieuses aiguës
Hépatites médicamenteuses et toxiques
Ischémie hépatique
Atteinte hépatique secondaire à une maladie auto-immune (lupus, polyarthrite rhumatoïde, sclérodermie, vascularite.)
Tumeurs hépatiques

          Myopathies, cytolyse musculaire


Médicaments pouvant interférer dans le dosage

Anticonvulsivants, médicaments toxiques pour le foie en traitement prolongé.



Protéines totales (Pt)

Intérêt du dosage

Environ une centaine de protéines sont présentes dans le plasma, la principale d'entre-elles est l'albumine. La plupart sont fabriquées par le foie. Elles interviennent dans le transport de différentes substances dans le sang dont les lipides (acides gras), le fer ou de nombreux médicaments.

Elles participent également à la coagulation du sang, aux défenses immunitaires ou au maintien de la pression sanguine. Leur dosage est utilisé pour évaluer l'état d'hydratation, l'état nutritionnel, le fonctionnement du foie, du rein ou différents états pathologiques tels qu'une inflammation ou une altération des défenses immunitaires.

Valeurs normales

Chien: 52 à 82 g/L

Chat:   57 à 89 g/L

Variations physiologiques et pathologiques

  1.           Diminution :
    De la fabrication:

  2.                                         Malabsortion intestinale

  3.                                         Malnutrition

  4.                                         Maladies hépatiques

  5.                                         Déficit immunitaire

  6.                                         Insuffisance pancréatique exocrine

  7.                                         Déficit du transfert passif

  8.            augmentation des pertes:

  9.                                         Maladies rénales

  10.                                         Dermatites exsudatives graves

  11.                                         Hémorragie extrene

  12.                                         Entéropathies exsudatives

  13.                                         Infiltrations tumorales de l’intestin


  14.         Augmentation:

  15.         Déshydratation

  16.         Processus inflammatoire chronique

  17.         Globulines anormales (ehrlichia, lymphome, plasmocytome)

  18.         Hémolyse intravasculaire

  19.         Hyperbilirubinémie

  20.         Lipémie


  21.